UNE SEMAINE ARROSEE.

Un très net regain des remontées durant la semaine écoulée, assez fortement arrosée. En effet, 30 saumons supplémentaires (80 % de castillons) Soit 1 265 poissons. Avec les crues les géniteurs pourront « s’étaler » sur l’ensemble du bassin. + 2 truites de mer. A noter également la dévalaison des anguilles.

L’équipe des salariés vient d’achever l’entretien du parcours du BOIS DE LA GARE et attaque le secteur du CANARDIC.

TRAVAUX D’AUTOMNE SUR LA RIVIERE

Trappe de comptage de Kerhamon : Au cours de la dernière semaine, 3 saumons supplémentaires (soit 1235 poissons) + 3 truites de mer.

Chantiers rivières : Avant les périodes de crues, l’AAPPMA prévoit – tout au long du mois de novembre – de "booster" les chantiers d’entretien "objectif pêche" sur le secteur en aval de LANDIVISIAU. Ces opérations sont rendues possibles après que nous ayons perçu récemment des aides au niveau national.

Ces travaux annuels, hors Contrat Restauration Entretien, s’avèrent indispensables, dès lors que l’on souhaite maintenir les parcours de pêche en bon état permanent. Des opérations de reconsolidation des enrochements sur les pools à saumons sont également programmés. Ils seront réalisés en fonction des débits.

Toutes les bonnes volontés disponibles sont invitées les mardi après midi. Chaque lundi, les lieux de rendez vous seront précisés dans cette rubrique ACTUS. Courant décembre, si les niveaux d’eau le permettent, nous organiserons un grand chantier en amont de la ROCHE MAURICE sur un parcours particulièrement encombré. Les canoéistes pourraient se joindre aux volontaires de l’AAPPMA. Nous vous tiendrons informé.

 

Pollution du Guillec : L’AAPPMA de l’Elorn a déposé plainte auprès du Procureur de la République du TGI de Morlaix, suite à la pollution qui a anéanti la faune piscicole sur la partie basse de cette rivière (Voir "actus" précédente).

Gestionnaire de la partie amont de ce magnifique cours d’eau, nous considérons, en effet, subir un réel préjudice, dans la mesure ou les géniteurs qui ont péri ne pourront pas venir se reproduire sur les secteurs amont.

LA SAISON 2010 : C’EST FINI

Ce soir dimanche 31 octobre c’est bel et bien fini. Il faut ranger les cannes jusqu’à l’ouverture prochaine.

Au cours de ce week end, les débits étaient corrects mais sans plus. Il n’y a donc pas eu de miracle. Nous avons toutefois connaissance de la capture d’au moins 4 castillons qui sont repartis comme des fusées dans leur élément et qui se joindront à tous leurs congénères sur les frayères, d’ici à la fin de l’année.

Un bilan précis de la saison figurera sur le site fin décembre début janvier.D’ores et déjà on peut annoncer une très bonne année pour les montées de castillons, mais une saison de pêche très modeste avec des poissons très peu mordeurs, même lorsque les conditions étaient excellentes.

Même en période de fermeture la page "actus" continue. Nous vous tiendrons au courant des faits les plus marquants, des chantiers d’entretien et de restauration, travaux divers sur la rivière, comptage de frayères, montées à KERHAMON, réunions importantes, etc…

LE GUILLEC MASSACRE

Le GUILLEC, magnifique ruisseau côtier du HAUT LEON, dont notre AAPPMA gère la partie haute (secteur de PLOUGOURVEST), a été victime dans sa partie basse d’une méga pollution chimique ; 13 kms de cours d’eau seraient « flingués » et non 6 comme annoncé dans un premier temps.

L’AAPPMA locale (ST POL DE LEON) a porté plainte et alerté les médias, lesquels ont surtout évoqué le sort du pisciculteur qui aurait perdu 130 tonnes de truites arc-en-ciel. Ce dernier parle « d’une bombe chimique » tout en déclarant que le pollueur présumé « doit être aussi malheureux que lui ! » On est touché par tant de grandeur d’âme au coeur du HAUT LEON productiviste !

Ceci précisé, l’impact sur la vie sauvage est développée plutôt discrètement dans les médias alors qu’elle mettra des années à se refaire, notamment les espèces déjà fragilisées (truites de mer, saumon).

Quant aux piscicultures industrielles, il serait temps de mener quelques investigations journalistiques sur les conséquences environnementales de ces installations qui, outre leurs rejets, bloquent les migrations plusieurs mois par an, certaines dès le cours inférieur !

Pour être édifié sur leur impact, il suffisait de longer le GUILLEC cet été en aval de ladite pisciculture pour constater l’état peu ragoûtant de la rivière dont le substrat étouffait sous une sorte de vase organique. Doit-on s’en étonner lorsque l’on apprend que les bassins contenaient… 130 tonnes de poissons… sur un cours d’eau côtier aussi modeste !

Cependant, l’origine de la pollution mériterait d’être bien confirmée car si un écoulement, issu d’un champ traité par un produit destiné à accueillir de la salade, détruit 13 kms de cours d’eau, y compris l’estuaire, les consommateurs ont tout lieu d’être inquiets.
Nous attendons donc avec une grande impatience les résultats de l’enquête en cours !

Seul signe encourageant, les communes commencent à réagir et prennent conscience des enjeux. Nous nous félicitons que PLOUGOULM, SIBIRIL, SANTEC aient porté plainte pour atteinte à l’image de marque, préjudice divers économiques, écologiques…

Bien entendu, l’AAPPMA de l’ELORN se réserve la possibilité d’en faire autant en sa qualité de gestionnaire du cours supérieur du GUILLEC.

A suivre donc de très près.

DERNIERES PARTIES DE PECHE 2010

Avec 6 saumons filmés durant la semaine 43 à la station de KERHAMON, nous en sommes à 1 232 poissons (+ – selon notre évaluation – une vingtaine d’individus ayant échappé au comptage). Nous devrions donc dépasser légèrement la barre des 1 300 d’ici à la fin de l’année, ce qui situera cette saison à un très bon niveau.

Les débits sont un peu faibles, néammoins nous avons connaissance de deux captures de beaux castillons mercredi dernier, bien entendu remis à l’eau.

LA SAISON 2010 TOUCHE A SA FIN

Au cours de la semaine écoulée 3 saumons (dont 1 marqué) ont été enregistrés, soit à ce jour un total de 1 226 poissons, dont 288 marqués soit 23 % du stock.

Côté captures (période NO KILL) à noter ce week end, la capture de 2 castillons + 1 troisième tenu quelques minutes par un touriste pêcheur accompagné d’un guide de pêche. Pour l’instant, nous n’avons pas eu confirmation d’autres prises. Pression de pêche plutôt faible. Les pluies devraient revenir dans les jours prochains.

Info sur la dernière pollution d’ un affluent de l’ELORN : environ 1,5 km a été touché, à savoir du bourg de PLOUEDERN à l’étang aval du ruisseau du FORESTIC. L’AAPPMA a porté plainte, l’affaire suit son cours et semble pour le moins "ténébreuse" . A suivre.

ENCORE UNE POLLUTION

Incroyable mais vrai !

C’est par la presse LE 20/10 que nous avons appris la pollution qui a anéanti la faune piscicole du Forestic affluent de l’Elorn)le … 18/10.Personne ne nous a prévenu et ont peut légitimement se demander s’il n’y aurait pas quelque chose à cacher dans cette affaire au vu des causes possibles avancées ici et là !

Ambiance automnale

Les feuilles mortes dérivent au fil de l’eau, les matinées fraichissent, les anguilles commencent leur dévalaison, le niveau d’eau bien qu’en baisse reste correct.

Comme chaque année à pareille époque, les migrations de saumons faiblissent (avant un petit regain fin novembre-début décembre). Seuls 5 saumons ont remonté durant la semaine 41, soit un total de 1 223 poissons, dont 287 marqués.

A présent, seul le NO KILL est autorisé jusqu’à la fermeture. Une disposition sans doute à revoir pour l’avenir. En effet, malgré la présence d’une abondante population de castillons, le taux d’exploitation 2010 sera de l’ordre de 5 % (chiffre à affiner) contre 10 à 15 % habituellement).

La pêche du saumon atlantique garde toutefois son charme car si mercredi la plupart des vieilles mains n’ont pas vu l’ombre d’un saumon, un débutant (première sortie) en présence d’un guide de pêche, en a accroché et raté… 3 dont une casse ! (de beaux castillons).

UN PETIT MIEUX DU COTE DES CAPTURES

Au cours de la semaine 40, la caméra a enregistré 29 nouveaux passages ce qui porte le total à 1 218 poissons. Comme nous le précisions dans la dernière « actu » des migrateurs ont certainement échappé au comptage durant la crue du 2 au 4 octobre. (vannes et grilles ouvertes).

Malgré des conditions de pêche exceptionnelles, les dernières journées, même si l’on a connu un regain de captures, ont été « modestes » eu égard au nombre de poissons présents dans la rivière. A noter de nombreux loupés au ferrage, ainsi qu’une casse sur un poisson relativement frais. Confirmation de deux captures le mercredi 6 et deux captures également le samedi 9 octobre. Avec le passage des vents à l’est et le retour du soleil, les niveaux d’eau ont rebaissé mais sont encore corrects. Les conditions de pêche sont toutefois moins favorables que durant le dernier week end. Rappelons qu’à partir du 16 10 nous entrons dans la période NO KILL;

« ENTRE LES CRUES… « 

Comme nous le pressentions, la pluie est tombée en abondance. Largement plus de 100 mm en 48 heures sur les Monts d’Arrée. Les débits ont fortement augmenté et "entre les crues" nous avons connu des super conditions de pêche samedi et lundi derniers.

Si nous avons été rassurés par de nombreux mouvements de poissons, surtout samedi matin, les saumons restent peu mordeurs ou mordent mal. Plus d’une dizaine de loupés signalés pour 4 pêcheurs. Deux captures à notre connaissance, dont un de ces petits poissons enregistés à la caméra au cours de l’été (52 cm, 980 grammes, une femelle pleine d’oeufs !).

Comme nous l’annoncions également dans la dernière "actu", le coup d’eau s’est traduit par un regain des montaisons. En effet, durant le week end, alors que toutes les vannes étaient ouvertes et les grilles baissées, 11 poissons sont passés devant la caméra !