GROSSE FARIO DU DRENNEC

Jeudi 6 janvier dans la trappe du Mougau : 66 cm pour 3,466 Kg

Du jamais vu, la migration sur les ruisseaux frayères du DRENNEC vient véritablement de commencer avec près de deux mois de retard par rapport à une année normale. Le froid exceptionnel et les très abondantes chutes de neige de fin novembre/début décembre ont fait chuter la température de l’eau du lac, d’ou le retard de migration. Plusieurs très gros géniteurs ont été comptabilisés dans la trappe ces derniers jours dont ce magnifique spécimen

2010 UNE TRES BONNE REMONTEE DE SAUMONS

Au cours de la dernière semaine de l’année, ce sont encore 7 saumons qui ont remonté l’ELORN. Au 31 12 2010, l’effectif annuel, contrôlé par vidéo comptage, s’élève donc à 1 369 poissons, non compris "l’échappement" estimé à 5 %. La barre des 1 500 saumons a donc été atteinte voire dépassée.

308 de ces poissons étaient marqués. Le taux de retour issu de la pisciculture du QUINQUIS est donc de l’ordre de 6 % pour les poissons de printemps, de 25 % pour les poissons tardifs. Globalement, le taux de retour des smolts, issus de la descente 2009, a donc été nettement supérieur à celui des années précédentes.

Si cette tendance se confirme pour les migrateurs de deux hivers de mer, nous devrions connaitre une montaison printanière plus conséquente en 2011 (étant entendu qu’il convient de ne pas rêver : nous ne retrouverons pas les niveaux des années 70, ni même 80 !).

Depuis la mise en service du vidéo comptage à KERHAMON (avril 2007), 2010 est donc la meilleure année et nous retrouvons un niveau de population à peu près identique à celui des meilleures années de la décennie 80. A deux exceptions près cependant, l’essentiel du stock est constitué de castillons et de saumons automnaux. Les poissons de taille supérieure à 68 – 70 cm sont moins nombreux (de l’ordre de 150 poissons en 2010) et on observe en outre la présence de très petits saumons (depuis trois ans) 45 à 50 cm !

Les captures à la ligne (mis à part pour les saumons de printemps qui restent très mordeurs) ont été faibles, eu égard au nombre de poissons présents dans la rivière (taux d’exploitation inférieur à 10 % !). Non seulement ces "poissons 2010" étaient peu mordeurs, mais ils sont restés extrêmement discrets et peu visibles tout au long de la saison.

Tous ces chiffres sont provisoires et devront donc être validés. Une première analyse plus précise sera publiée courant février. Nous avons engagé l’inventaire des frayères 2010. Dès que le comptage sera achevé nous publierons le bilan sur ce site. A noter que le froid exceptionnel que nous avons connu depuis fin novembre et surtout l’intensité des chutes de neige se sont traduits par des températures parfois inférieures à 5°C en rivière. Ce phénomène semble avoir retardé le frai. A suivre .

 

TRAPPE DU MOUGAU : A ce jour (4 janvier), 116 truites ont été comptées à la trappe du Mougau. Une montaison très tardive due probablement aux températures très basses.

Ceci dit, c’est la meilleure année de montaison depuis 4 ans, d’autant que la migration se poursuit, même si le chiffre reste modeste, retenons simplement la tendance. De bon augure pour les années à venir

BONNE ANNEE

L’ensemble du conseil d’administration et les salariés de l’AAPPMA de l’Elorn, se joignent à moi pour vous souhaiter à tous une TRES BONNE ANNEE 2011

Le Président, J. Yves KERMARREC

La froidure toujours mais une perturbation en vue !

Au cours de la semaine 51, 7 nouveaux saumons ont été enregistrés au vidéo comptage, soit un total (non compris « l’échappement ») de 1 362 poissons. Sur les frayères, c’est le calme plat et il est permis de se demander où sont passés tous ces géniteurs. Le froid persistant bloque sans doute la reproduction (dimanche matin il faisait encore – 7°c dans les Monts d’Arrée). Ainsi, à la pisciculture du QUINQUIS, à ce jour, seules 2 femelles sur 6 ont pondu et nous sommes bientôt le 1er janvier. Une perturbation atlantique arrive sur la pointe de Bretagne et nous devrions bénéficier d’une relative douceur durant quelques jours. Les géniteurs devraient en profiter. A suivre de près !

ENCORE UNE SEMAINE HIVERNALE

Les montaisons 2010 s’achèvent dans la froidure. L’épisode neigeux de ces derniers jours est resté très modeste dans la vallée de l’ELORN – par rapport aux chutes abondantes de fin novembre/début décembre – cependant les eaux restent très fraîches (5 à 7°c) et la fraie semble pour l’instant timide (là où les observations sont possibles). Le redoux brutal de ce dimanche matin, occasionne une nouvelle crue. Cette situation va sans doute déclancher une recrudescence de l’activité sur les zones de frayères, tout au long de la semaine prochaine. La semaine 50 a vu passer 6 nouveaux saumons, soit un total de 1 355 poissons.Il est donc plus que probable, compte tenu des « échappements » des ces dernières semaines, qu’en 2010 la barre des
1 500 saumons sera atteinte, voir dépassée sur l’ELORN.

LE PROJET LACS DES MONTS D’ARREE ADOPTE

Près de 50 sociètaires ont participé à l’AG extraordinaire, dimanche 12 décembre à la MAISON DE LA RIVIERE (SIZUN) pour prendre connaissance du nouveau projet LACS DES MONTS D’ARREE (LAC ST MICHEL/LAC DU DRENNEC) élaboré conjointement par la fédération des AAPPMA du Finistère et l’AAPPMA de l’ELORN.

Ce projet a été adopté à l’unanimité. Rappelons-en les grandes lignes. Une carte commune LACS DES MONTS D’ARREE d’un montant de 30 euros permettra de pratiquer sur les deux plans d’eau. Les déversements d’ARC en CIEL seront intensifés et financés par la fédération. l’AAPPMA se réservant la production de FARIOS de souche à partir de sa pisciculture.

Au cours de cette matinée, deux propositions ont fait débat et après vote, adoptées à savoir :

  • d’une part, l’interdiction de la pêche au poisson naturel (mort ou vif) pour des raisons sanitaires et pour limiter l’invasion du lac par des espèces indésirables
  • d’autre part l’interdiction de la pâte.

Pour le reste la règlementation existante reste inchangée sur le lac du DRENNEC. Enfin, la pêche en barque pourrait être relancée en 2011. Le prèlèvement des cyprinidés et espèces pisicoles envahissantes seront intensifiées dès la saison prochaine . A noter qu’une décision sera à prendre concernant la prédation par les cormorans.

En 2012 une nouvelle étape est prévue : le classement du plan d’eau en Grand Lac Intérieur.

CHANTIERS D’HIVER

Les chantiers bénévoles débutent dimanche prochain. Le rendez-vous est fixé à la station de comptage de Kerhamon à 08H30. Ruisseau à entretenir LE FORESTIC.

Rappelons que 4 demi-journées de travail permettent une réduction de 40€ sur le prix de la carte annuelle.

L’équipe travaillant habituellement sur le secteur de Landivisiau devrait débuter les chantiers début Janvier.

PREMIERES FRAYERES

Durant cette dernière semaine 49, 9 saumons supplémentaires ont été enregistrés, dont 3 de + de 70 cm. Soit un total de 1 349 poissons, non compris les "échappements", vraisemblablement assez conséquents depuis plus d’un mois du fait des crues à répétition (pluies régulières, fortes chutes de neige).

Le comptage des frayères est, pour l’instant, toujours difficile voir impossible sur le cours inférieur. Toutefois, si le temps sec se maintient, on devrait pouvoir effectuer l’inventaire sur les affluents (où les premiers géniteurs sont visibles parfois très en amont) et le cours supérieur de l’Elorn. A suivre.

RAPPEL : Assemblée générale extraordinaire, dimanche 12 décembre à 10 heures à la MAISON DE LA RIVIERE (SIZUN) Se munir de sa carte d’adhérent. Les sociètaires seront amenés à se prononcer sur le projet LACS DES MONTS D’ARREE (BRENNILIS/LE DRENNEC).

SOUS LA NEIGE

Depuis 1 semaine ambiance hivernale exceptionnelle pour cette période de l’année. Des sources à l’estuaire et jusqu’au bord de mer l’ensemble de la vallée est sous la neige.

Depuis le 27 novembre, les Monts d’Arrée sont sous une épaisse couche et depuis 48 heures le manteau dépasse les 50 cm sur les sommets, notamment le TUCHENN GADOR. Si la fonte est brutale nous allons connaître de fortes crues, or La mi décembre arrive à grands pas.

Rappelons que nous entrons dans la période de pointe pour la fraie. Comment va t’elle se dérouler dans une eau de dégel ? Quant au comptage des frayères, il s’avérera de toute évidence très problématique, ce qui est fort dommage car cet inventaire nous aurait renseigné sur la répartition des migrateurs à l’échelle du bassin versant.

Tout ceci nous rappelle si besoin était que c’est dame Nature qui commande ! La semaine écoulée, malgré les échappements liés au débit qui reste puissant, a vu passer 13 saumons supplémentaires (dont 2 de + de 70 cm) soit désormais un total de 1 340 poissons. Il ne fait à présent aucun doute que la barre des 1 400 est largement dépassée.

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

RAPPEL / L’AAPPMA de l’ELORN organise une assemblée générale extraordinaire le dimanche 12 décembre, à 10 heures, à la MAISON DE LA RIVIERE (SIZUN). A l’ordre du jour ; mise en place d’un produit LACS MONTS D’ARREE (BRENNILIS – DRENNEC) entre la fédération des AAPPMA du FINISTERE et notre AAPPMA. Les sociètaires seront appelés à se prononcer par vote. SE MUNIR DE SA CARTE D’ADHERENT.