CATASTROPHE SUR LA BASSE PENZE

Et encore une..   pollution massive au lisier sur la basse PENZE à TAULE !

Merci messieurs les industriels du porc ! En ce début du mois d’avril 2O21 nous devons friser les 5O pollutions au lisier en moins de cinq années dans le Finistère. Soit pratiquement 1O pollutions massives chaque année POLLUTIONS CONNUES !!! Un beau score, sans doute inégalé en France ! Une médaille d’or pour le Finistère ? Quelle image de marque pour notre Région !

Comment ose t’on  encore parler de pollution accidentelle ?

Jusqu’à quand ce jeu de massacre va t’il continuer ?

Quelle société civilisée peut tolérer ces catastrophes à répétition ?

Quelles réponses de la part des services de l’Etat et des élus en charge de la politique de l’eau ? Elus étrangement silencieux !

Quid des conséquences dans l’estuaire et sur le phénomène des marées vertes ?

Hormis fustiger,  voir menacer  ceux qui dénoncent et tentent de combattre ces pollutions à répétition, que proposent les leaders du modèle agricole dominant  pour mettre un terme à cette litanie de désastres écologiques ? Ces leaders ont ils conscience  que ces faits récurrents  – qui sont le fait d’une minorité – sont désastreux pour  l’image de marque de toute l’agriculture aux yeux de l’opinion publique ?

Comment dans un tel contexte peut on encore  vouloir développer la production porcine en Bretagne (voir la presse de samedi 3 mars) toujours plus concentrée entre les mains de quelques « industriels », alors que de nombreux jeunes ont des difficultés à s’installer pour développer une agriculture respectueuse de l’eau, des sols et des paysages.

Les défenseurs des rivières, de l’eau et de la biodiversité sont écoeurés, révoltés mais que les défenseurs du « modèle agricole » dominant se rassurent, nous ne céderons ni aux menaces, ni au fallacieux chantage à l’emploi (1) Si nous sommes touchés nous ne sommes pas coulés. Notre détermination  associative et citoyenne est et restera inébranlable.

Dès la sortie de la crise sanitaire, le mouvement associatif sera amené à engager des actions fortes afin de sensibiliser l’opinion publique.(voir en pj le communiqué de l’AAPPMA de Morlaix et d’Eau et Rivières de Bretagne).

Tout notre soutien et notre sympathie à nos amis et voisins de l’AAPPMA de Morlaix.

Pour conclure une devinette ; quand et sur quelle rivière le prochain massacre ?

(1) la création d’emplois agricoles est majoritairement  le  fait depuis
plusieurs années de l’agriculture bio, pas du « modèle dominant ».

 

 

2021.04.03 CP Pollution Penzé PDF