Assemblée générale dimanche

L’assemblée générale 2017 de l’AAPPMA de l’Elorn se déroulera le dimanche 18 février 2018, à partir de 09H30 à PLOUEDERN, salle STEREDENN (Près du terrain de football).

            Ordre du jour : Rapport moral et rapport d’activités 2017,  Rapport financier 2017,  Perspectives 2018 et questions diverses, Tombola, Pot de l’amitié.

VENEZ NOMBREUX !

SACCAGE A LA UNE !

Les habitués de la route LANDERNEAU-LANDIVISIAU qui longe l’ELORN ont pu constater depuis quelques jours l’état de la végétation mutilée, hachée, les noisetiers et autres arbustes sectionnés à mi hauteur, taillés en crayon comme de véritables pieux, les branchages coupés déposés en vrac un peu partout dans les remblais (voir télégramme de ce jour LANDERNEAU)

 Bonjour l’image du département !

Comment peut on oser « travailler » ainsi ?

Le parcours situé entre PONT CHRIST et KERFAVEN (virage « de la mort ») est particulièrement gratiné et pour faire bonne mesure les branchages coupés ont été déposés chez un riverain qui entretient avec soin un boisement le long de la rivière.

C’est une première car habituellement l’entretien se faisait avec plus d’attention. Il y a quelques mois le service des routes a même édifié un talus dans le secteur de PONT AR  LARGON.

La D71 est une route paysagère qui permet de découvrir le cours inférieur de l’ELORN. Au début des années 2OOO en lien avec le PARC NATUREL REGIONAL D’ D’ARMORIQUE,  en lien avec le  conseil général nous avions travaillé sur un projet de création d’axe routier vitrine jusqu’à SIZUN qui malheureusement n’a pas abouti. Les panneaux de publicité illégaux avaient néammoins été  déposés.

Nous allons remettre sur l’ouvrage d’autant que depuis 2O13   le CAUE a repris du service (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement du Finistère).

L’idée générale est de mettre en valeur la végétation en préservant les plus beaux arbres, d’ouvrir des cônes de vision sur les parcours les plus remarquables de la rivière, de conseiller les entreprises (réhabilitation des friches artisanales – exemple l’ex usine de briques à PONT AR BLED) et les particuliers dans les secteurs urbanisés qui longent l’ELORN

A l’heure où les collectivités locales s’apprêtent à créer un sentier de randonnée entre la FOREST LANDERNEAU et LA ROCHE MAURICE, nous pensons que notre vallée mériterait un peu plus d’attention.

ASSEMBLEE GENERALE

L’assemblée générale 2017 de l’AAPPMA de l’Elorn se déroulera le dimanche 18 février 2018, à partir de 09H30 à PLOUEDERN, salle STEREDENN (Près du terrain de football).

            Ordre du jour : Rapport moral et rapport d’activités 2017,  Rapport financier 2017,  Perspectives 2018 et questions diverses, Tombola, Pot de l’amitié.

VENEZ NOMBREUX !

L’AAPPMA RECRUTE

Poste à pourvoir : ANIMATEUR/ADMINISTRATIF –

Assurant la mise en œuvre de la politique de l’association sous la direction de son conseil d’administration et de son président, vos principales missions sont :

  • Participer à la préparation de l’assemblée générale : rapport d’activités, rapport financier de l’association
  • Suivre, organiser et participer aux chantiers d’entretien rivière
  • Assurer le suivi des échanges avec l’ensemble des partenaires privés et institutionnels
  • Assurer la saisie comptable en lien avec le trésorier et l’assistance d’un organisme comptable agréé
  • Assurer des missions de gardiennage et assurer le suivi des dossiers pollution
  • Formation de type animation nature avec si possible au moins 2 ans d’expérience dans le domaine de la pêche associative. Vous avez des connaissances comptables et des bases juridiques dans le domaine de l’environnement.
  • Pêcheur et militant, vous faites preuve de rigueur, de pragmatisme, vous avez de bonnes capacités d’adaptation, d’évolution ainsi qu’un esprit d’analyse.
  • Autonome, vous avez la faculté de travailler en mode multi-projets 
  • CDI avec période d’essai d’1 mois renouvelable une fois. Poste à pourvoir le 1er mars 2018
  • Rémunération : Convention collective Pêche loisir niveau 3 – échelon 2
  • Poste basé à SIZUN 29450

Merci d’envoyer votre candidature, CV et lettre de motivation à : 

AAPPMA ELORN Moulin de Vergraon 29450 SIZUN

Ou par mail à l’attention du Président : aappmaelorn@orange.fr

L’HEURE DES BILANS

Premier bilan des passages 2O17 à la station vidéo comptage de KERHAMON au 31 12 2O17 ; 619 SAUMONS  (473 à 1368  depuis la mise en service de la trappe avril 2OO7) dont 😯 poissons marqués (adipeuse moins).  La barre des 7OO poissons a donc été vraisemblablement atteinte avec les échappements. Sans être catastrophique c’est donc une saison à peine moyenne. 

Cette population se compose de 135 saumons de printemps (soit plus de 15O avec l’échappement et les captures aval + braconnage). On peut donc estimer que l’on reste à un niveau plancher mais dans la fourchette de la dernière décennie ce qui n’est pas si ma pour les migrateurs de plusieurs hivers de mer (PHM).

Par contre, la composante castillon est faible avec 484 poissons ce qui laisse présager une  montaison de printemps 2O18 médiocre. Espérons que ces prévisions soient démenties par les faits car après tout  avec le saumon on est pas à l’abri … d’une heureuse surprise.

Côté captures déclarées ; 35 saumons de printemps, 22 castillons soit 57 poissons. Un bilan sous estimé du fait de la non déclaration des captures par une certaine catégorie d’individus (notamment saumons de printemps car en réalité le quota a été atteint) A quand un contrôle sérieux sur la rivière et un meilleur suivi des « pêcheurs malfaisants » ?

 S’agissant des castillons /  nombreuses remises à l’eau par les moucheurs en fin de saison.

Au final les captures déclarées sont à multiplier par 2, soit environ une centaine de poissons, soit un prélèvement de l’ordre de 15 %, dont plus de 3O % sur la composante saumon de printemps.

ALOSE ; après une série d’années exceptionnelles, début des années 2OOO, la population d’aloses stagne à un niveau très médiocre depuis quelques saisons 28 passages en 2O17 (58 à 5O8/an depuis 2OO7)

TRUITE DE MER : 33 poissons comptés (5 à 62/an depuis 2OO7) l’ELORN n’a jamais été une rivière à truites de mer comme le sont les petits cours d’eau côtiers de la MANCHE (FLECHE, GUILLEC, HORN, etc…) toutefois ce chiffre est à considérer comme un  minimun du fait des échappements et de la confusion possible avec des grosses farios 

A noter un fort mouvement de belles TRUITES FARIO en fin de saison 2O17 (novembre décembre) ce qui est encourageant alors que l’espèce subit depuis quelques années une  prédation constante de la part du grand cormoran. Nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet sensible.

Tous ces chiffres sont provisoires et seront validés courant 2O18 par le comité scientifique de KERHAMON

LAC DU DRENNEC ; nette amélioration des montaisons à la trappe du MOUGAU, 16O géniteurs comptabilisés malgré un échappement vraisemblablement conséquent du fait des fortes eaux (91 en 2O16 sans échappement).  On peut estimer que 2OO géniteurs, dont quelques beaux spécimens (environ 2 KG) ont rejoint ce ruisseau frayère au cours du mois de décembre. Nous sommes encore loin des chiffres des années 9O (5OO à 11OO) mais un  « net mieux semble se faire sentir ».

Le groupe de travail DRENNEC a achevé son travail et un rapport conséquent (en imprimerie actuellement) sera rendu public d’ici à la fin du mois de janvier. L’objectif de ce travail rappelons le est de tenter d’améliorer la situation de la truite fario ainsi que de la gestion arc en ciel sur le lac. Une réunion spécifique sera organisée avant l’ouverture 2O18  pour tous les adhérents intéressés par le sujet.

 

UN SENTIER D INTERPRETATION LE LONG DE L’ELORN ?

La communauté de communes de LANDERNEAU DAOULAS travaille depuis quelque temps sur la faisabilité d’un projet de sentier LA FOREST LANDERNEAU-LA ROCHE MAURICE, le long de l’ELORN (1). Cet itinéraire traverserait les terrains (5 hectares 1/2) de KERHAMON, propriétés de la fédération départementale des AAPPMA, gérés par notre association qui vient de produire un rapport à l’intention des communes concernées,  LA ROCHE MAURICE, PLOUEDERN.

Ce rapport détaille l’historique du site de KERHAMON acquis à la  fin des années 7O ( en vue de l’installation de la trappe de comptage, une opération pilote au niveau national) ainsi que des propositions en faveur de l’installation d’un sentier d’interprétation dont l’objectif serait  de sensibiliser le public à la richesse et à la diversité de la  faune, de la flore et de manière générale au patrimoine naturel exceptionnel que constituent  la  rivière et ses abords, « classés » en site NATURA 2OO

 

Compte tenu de la fragilité de ces milieux, nous précisons les secteurs qui nécessiteront une approche précautionneuse par rapport à la pratique de la pêche  mais plus encore par rapport aux espèces emblématiques comme la loutre ou les nombreuses espèces d’oiseaux qui nidifient dans le lit majeur. Ainsi, le parc Georges HUET devra t’il être exclusivement réservé à la randonnée pédestre

(1) dans le cadre d’un contrat de territoire signé avec le conseil départemental

 

LA MIGRATION AUTOMNALE CONTINUE !

Nous évoquions les poissons retardataires à venir en fin de saison jusqu’à la mi-décembre (voir  actu du 2 novembre).

Avec 13 saumons supplémentaires enregistrés au vidéo comptage au cours de la semaine 47 – non compris l’échappement certain par les grilles du fait des hausses de débits (certes modestes) – c’est la meilleure montaison hebdomadaire depuis les pics estivaux.

Espérons que cette  » queue de migration » se poursuive encore une ou deux semaines avant que la reproduction ne démarre franchement. Avec un  peu de chance on pourrait alors friser les 7OO poissons au compteur de la saison 2O17. Des poissons bienvenus sur les zones de frayères, d’autant qu’ils sont de taille honnête avec  même quelques beaux sujets.

Le graphique ci-dessus extrait du rapport provisoire 2O16 « contrôle du fonctionnement de la passe à poissons de KERHAMON, suivi ichtyologique – scea Dartiguelongue) présente les montées hebdomadaires depuis 2O11 (en fond bleu la montaison 2O17). On peut observer que les montaisons tardives sont fréquentes, pratiquement une année sur deux. Ainsi,  des géniteurs peuvent pénétrer en rivière  jusqu’à la mi décembre, voir au delà, pour pondre très rapidement,  quelques jours ou  quelques semaines plus tard (au plus tard jusqu’à la mi janvier mais il nous est arrivé de constater, de manière exceptionnelle,  des poissons creusant leur frayère jusqu’en fin janvier) .

A noter également le passage régulier de géniteurs fario également en mouvement vers les frayères et qui pourrait être encore bien plus conséquent… sans la prédation opérée par le grand cormoran. Un phénomène sous estimé sur nos rivières Armoricaines et sur lequel nous aurons l’occasion de revenir. 

Les premiers creusements de frayères ont été observés (truite et saumon) 

STATION DE KERHAMON : BILAN DES REMONTEES 2O16

Le bilan finalisé des remontées observées en 2O16 à partir de la station de vidéo comptage de KERHAMON vient de sortir.

Quelques chiffres  :  854 saumons comptés (estimés 867) soit une année au dessus de la moyenne (8O9 poissons en moyenne sur la période 2O11 -2O16) dont 72O  castillons, 134 saumons de printemps (soit pratiquement 15O  avec les échappés et les qq captures faites en aval). Le plus gros poisson observé /  environ 86 cm.

1O5 marqués (dont 87  IHM  et 18 PHM).

A titre de comparaison, au moment ou la saison 2O17 touche à sa fin, un peu moins de 6OO saumons ont été dénombrés (non compris l’échappement +  les captures faites en aval : environ 5 poissons + le braconnage estival par les malfaisants « grappineurs » + les captures au filet que l’administration en charge des estuaires est scandaleusement  incapable d’estimer)

Quoiqu’il en soit :  une année 2O17 en nette baisse par rapport à 2O16 et en dessous de la moyenne.

Truites de mer : 62 poissons comptés soit la meilleure année depuis 2OO7 (2O à 46 poissons). Même en considérant l’échappement et le fait que  les plus petits poissons (finnocks) ne sont pas comptés à la vidéo – confusion possible avec les truites fario – l’ELORN est avant tout une rivière à saumons , la population de truites de mer pouvant être estimé au grand maximun à une centaine de poissons.

Pour consulter ce rapport bilan 2O16 très complet  – voir notamment évolution de captures de saumon à la ligne sur l’ELORN depuis 1954 (sous-traitance : scea Dartiguelongue) voir site Bretagne Grands Migrateurs (lettre N° 13 novembre 2O17)

 

 

UN GRAND JOUR POUR LES DEFENSEURS DES RIVIERES A SAUMON

Nicolas HULOT vient de donner ce jour,  14 novembre, le feu vert au projet de restauration de la biodiversité de la vallée de la SELUNE. Les deux grands barrages – VEZINS et la ROCHE QUI BOIT – qui stérilisaient ce magnifique fleuve côtier qui se jette dans la baie du MONT ST MICHEL seront démantelés.  Les travaux devraient commencer dès le printemps prochain.

Cette opération unique en EUROPE libérera 9O kms de cours d’eau. Ainsi ce projet de renaturation exemplaire, bloqué par décision de Mme ROYAL, va enfin entrer dans une phase concrète.

A l’échelle du Massif Armoricain, les bassins versants de la SELUNE, de la SEE et du COUESNON représentent le plus gros potentiel de production pour le saumon atlantique.

Un grand jour pour tous les défenseurs des rivières libres, du saumon atlantique et de tous les poissons migrateurs en général.