ELECTIONS DANS LES AAPPMA

Les mandats des administrateurs des AAPPMA arrivant à leur terme (après une année supplémentaire de mandat, liée à la crise COVID), des élections devront être organisées d’ici à la fin de l’année pour la période 2O22-2O26.

Pour l’AAPPMA de l’Elorn, les élections auront lieu dimanche 12 décembre à 9 H 3O à la Maison de la Rivière et de la biodiversité à SIZUN.

Tous les adhérents à jour de leur cotisation 2O21 (carte personne majeure, carte personne mineure et carte « femme ») sont invités à participer à cette assemblée pour  voter et désigner les nouveaux
administrateurs.

Le détail précis de l’organisation de cette matinée fera l’objet d’un communiqué sur ce site et dans la presse (Ouest France, Télégramme).

Tout adhérent à jour de ses cotisations 2O2O et 2O21 peut se porter candidat et se faire connaitre au siège de l’association (AAPPMA ELORN, Moulin de Vergraon 2945O Sizun).

CHANTIERS DE BENEVOLES

Chantiers de bénévoles ouvert à tous même non pêcheurs ;

Pour le Quillivaron : le rendez vous est fixé tous les samedis matin à 08 h 45 à Traon ar Vilin (Lampaul-Guimiliau).

Pour le bas Elorn :  le rendez-vous est fixé  à 08 h30 tous les samedis (sauf exception) à la station de comptage de  Kerhamon commune de Plouédern.

Casse-croûte offert, ambiance conviviale assurée.

Prévoir des gants de jardinage   et  lunettes de protection.

Rappel: la réduction sur le prix du permis peut désormais atteindre 70 euros pour 7 demi-journées de travail, soit plus de 50% de réduction, ceci en fait un des permis le moins cher de France.

Pour plus d’informations merci de contacter L’AAPPMA au 06 12 26 27 62 

 

 

UN SUPER CHANTIER

35 volontaires se sont retrouvés à MILIN JOB samedi matin de 9 h OO à 12 H 3O par une remarquable matinée automnale sur le site de l’ancien barrage du moulin,  arasé au cours de l’été sous maîtrise d’ouvrage du syndicat de bassin de l’ELORN, dans le cadre du programme en faveur de la continuité écologique. (circulation des poissons migrateurs, circulation des sédiments).

Cette mobilisation a permis d’atteindre les objectifs fixés ;

+ la redécouverte de L’ELORN depuis la départementale, masquée par un
important taillis de saules complètement enchevêtrés,

+ la réfection de plus de 5O mètres de berges par fascinage,

+ la fermeture complète de l’ancienne prise d’eau du canal de dérivation.

Des travaux de finition sont à prévoir pour valoriser ce site qui pourrait constituer un lieu privilégié de découverte de la rivière à partir de l’aire de stationnement de la RD proche mais également pour les randonneurs et les pêcheurs.

Au final cette opération aura permis à L’Elorn de retrouver son lit naturel ce qui nous ramène vraisemblablement au début du 19 ème siècle ! (recherches en cours). A noter quelques semaines après l’arasement de l’ouvrage que les fonds envasés  se sont déjà transformés en  une zone de radiers propice à la reproduction.

NB / les chantiers le week end reprennent leur rythme de croisière tous les samedis matins à partir de 8 h 45 . Un rendez vous à Kerhamon, un
second sur les rives du Quillivaron.

 

Pour plus de renseignements merci de contacter le 06 12 26 27 62.

 

 

 

 

 

GRAND CHANTIER ANNUEL ET CHANTIERS D’HIVER

Le grand chantier annuel de l’AAPPMA se tiendra le samedi 16 octobre de 9 h à 13 h à proximité du croisement de la route Landivisiau-Sizun ( route de la gare), Un repas sera offert aux participants par l’AAPPMA, il faut donc s’inscrire pour bénéficier du repas.

les chantiers de l’équipe de Landivisiau reprendront le 2 octobre prochain à 08 h 45 sur les bords du QUILLIVARON à Lézarazien à proximité du pont (route entre Lampaul et Guiclan).

Les chantiers de l’équipe de Landerneau reprendront le samedi 2 octobre, le rendez vous est fixé à 8h 45 à Kerhamon.

Pour plus d’informations merci de contacter L’AAPPMA au 06 12 26 27 62 

NOUVELLES ESTIVALES EN VRAC

Pollution de la Haute Flèche... et encore une pollution « agro industrielle » sur la Haute Flèche dans le  secteur de Plougar le 16 juillet ! Alertés par nos veilleurs implantés dans la vallée,
nous nous sommes rendus immédiatement sur le terrain et avons rapidement découvert l’origine du rejet. L’OFB est également intervenu très rapidement. Ce n’est que le 17 après midi que la mortalité de poissons a pu être constatée sur plusieurs centaines de mètres. Fort heureusement il apparait donc à première vue que l’impact de cette pollution ait été moins important qu’en 2O17 et 2O18.  Une enquête est en cours.

Compte tenu des pollutions à répétition dans ce secteur, l’AAPPMA portera plainte. Ces dégradations sont insupportables d’autant qu’après 3 années d’interdiction de pêche la population piscicole, notamment de truites fario se refaisait une santé. Affaire à suivre.

Bilan migration saumon ; en cette fin juillet la migration de saumon n’atteindra pas la barre des 3OO poissons (saumons de printemps, castillons confondus) faisant de 2O21 une des plus mauvaise et sans doute même la plus mauvaise année depuis la mise en service du système vidéo comptage (avril 2OO7).

Un silure dans l’Aulne ; un silure a été récemment observé grâce au système vidéo comptage de Châteaulin. La fédération a immédiatement réagi (voir site internet) pour alerter sur cette nouvelle invasion d’une espèce extrêmement impactante sur les populations piscicoles et en premier lieu les poissons migrateurs. Des échos nous arrivent de partout suite à des études réalisées tant sur la Dordogne que la Loire qui confirment ce que nous dénonçons depuis belle lurette ces « poissons »‘ sont des redoutables prédateurs et nos salmonidés ont déjà suffisamment de difficultés à survivre sans « qu’il soit besoin d’en rajouter ». En effet, une certaine catégorie de pêcheurs  irresponsables, accros aux  prises trophées vénèrent ce poisson  (que l’on remet à l’eau après capture dans l’espoir qu’il soit encore plus gros !) Chacun peut bien imaginer que ces silures ne sont  pas » tombés du ciel » puisqu’ils sont en train d’envahir progressivement la plupart de nos grandes rivières.
Il est scandaleux que certaines fédérations de pêche Françaises en soit encore à faire la promotion du ce poisson. Nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet.

 saison truite ; au rang des bonnes nouvelles  le printemps 2O2O et le début d’été ont été très favorables pour les adeptes de la sèche, tant en nombre qu’en taille. Quelques habitués nous ont affirmé qu’il fallait remonter à une quinzaine d’années pour retrouver de telles conditions. Depuis le dernier coup de chaleur il semble néammoins que l’activité de dame fario soit en nette baisse.

LE RAPPORT INVENTAIRE DES FRAYERES A SAUMON 2O2O EST SORTI

Le rapport détaillé de  l’inventaire des frayères à saumon 2O2O (23 pages) est sorti fin avril à destination des partenaires qui financent le programme TRAME VERTE ET BLEUE (1) portée par la Maison de la Rivière de Sizun sur la période 2O2O-2O23.

Pour plus de détails sur cet inventaire voir le dossier ci joint en PDF

Pour plus de détails sur l’ensemble des 2O  actions réalisées en 2O2O voir site internet de la Maison de la Rivière

(1) L’Union Européenne (Fonds européen Agricole pour le Développement rural : FEADER) et la Région Bretagne (dans le cadre des Contrats Nature).

 

Carto_frayeres_Elorn_4 (1) definitif

AVIS AUX ADHERENTS DE L’AAPPMA ELORN

La crise sanitaire n’a pas permis la tenue traditionnelle des assemblées générales 2O2O des AAPPMA.

En conséquence, nos adhérents,  les détenteurs et détentrices des permis de pêche à l’année de plus de 12 ans, conformément aux instructions de la fédération nationale et départementale pourront néammoins voter  en retournant pour   le 3O juin dernier délai, leur coupon-réponse après avoir pris connaissance des documents adressés  soit par mail, soit par courrier (1)

Rappel de nos coordonnées ;

 mail ; aappmaelorn@orange.fr

 courrier ; AAPPMA ELORN, Moulin de Vergraon 2945O SIZUN.

(1) les documents transmis ; rapport moral et d’activité, rapport financier, nouveaux statuts des AAPPMA.

RIVERAINS DE LA BASSE PENZE ECOEURES

La pose de banderolles dans la traversée du charmant bourg de PENZE en dit long sur l’émotion et l’écoeurement causés par la dernière pollution de cette magnifique rivière.

Face à la multiplication intolérable de ces pollutions massives, le mouvement associatif Breton travaille à une riposte d’envergure (manifestations, pétition, interventions auprès des candidats aux
futures élections départementales et régionales, plaintes tant au civil qu’au pénal, etc…).

Trop c’est trop, d’autant qu’à peine huit jours après cette pollution, réponse à notre devinette  à quand et où  nouvelle pollution? Réponse  sur un affluent de l’Oust dans le secteur de Loudéac (Côtes d’Armor). Encore du lisier avec mortalités de poissons. Plainte de la fédération des AAPPMA et enquête en cours.

Nouvelle devinette : combien de temps vont s’écouler entre cette énième pollution agricole et la prochaine ? Quel département sera touché ? Quelle rivière ?

 

CATASTROPHE SUR LA BASSE PENZE

Et encore une..   pollution massive au lisier sur la basse PENZE à TAULE !

Merci messieurs les industriels du porc ! En ce début du mois d’avril 2O21 nous devons friser les 5O pollutions au lisier en moins de cinq années dans le Finistère. Soit pratiquement 1O pollutions massives chaque année POLLUTIONS CONNUES !!! Un beau score, sans doute inégalé en France ! Une médaille d’or pour le Finistère ? Quelle image de marque pour notre Région !

Comment ose t’on  encore parler de pollution accidentelle ?

Jusqu’à quand ce jeu de massacre va t’il continuer ?

Quelle société civilisée peut tolérer ces catastrophes à répétition ?

Quelles réponses de la part des services de l’Etat et des élus en charge de la politique de l’eau ? Elus étrangement silencieux !

Quid des conséquences dans l’estuaire et sur le phénomène des marées vertes ?

Hormis fustiger,  voir menacer  ceux qui dénoncent et tentent de combattre ces pollutions à répétition, que proposent les leaders du modèle agricole dominant  pour mettre un terme à cette litanie de désastres écologiques ? Ces leaders ont ils conscience  que ces faits récurrents  – qui sont le fait d’une minorité – sont désastreux pour  l’image de marque de toute l’agriculture aux yeux de l’opinion publique ?

Comment dans un tel contexte peut on encore  vouloir développer la production porcine en Bretagne (voir la presse de samedi 3 mars) toujours plus concentrée entre les mains de quelques « industriels », alors que de nombreux jeunes ont des difficultés à s’installer pour développer une agriculture respectueuse de l’eau, des sols et des paysages.

Les défenseurs des rivières, de l’eau et de la biodiversité sont écoeurés, révoltés mais que les défenseurs du « modèle agricole » dominant se rassurent, nous ne céderons ni aux menaces, ni au fallacieux chantage à l’emploi (1) Si nous sommes touchés nous ne sommes pas coulés. Notre détermination  associative et citoyenne est et restera inébranlable.

Dès la sortie de la crise sanitaire, le mouvement associatif sera amené à engager des actions fortes afin de sensibiliser l’opinion publique.(voir en pj le communiqué de l’AAPPMA de Morlaix et d’Eau et Rivières de Bretagne).

Tout notre soutien et notre sympathie à nos amis et voisins de l’AAPPMA de Morlaix.

Pour conclure une devinette ; quand et sur quelle rivière le prochain massacre ?

(1) la création d’emplois agricoles est majoritairement  le  fait depuis
plusieurs années de l’agriculture bio, pas du « modèle dominant ».

 

 

2021.04.03 CP Pollution Penzé PDF