COVID 19 ; INFORMATION A NOS ADHERENTS

Compte tenu de la situation de crise sanitaire en cours,  nous demandons aux pêcheurs de se comporter de manière responsable en évitant de se déplacer. Rappelons que  « seuls les déplacements brefs à proximité du domicile sont autorisés » Pour plus de renseignements voir site de la Fédération départementale des AAPPMA du Finistère.

Dès que nous disposerons d’informations complémentaires nous les diffuserons sur notre site.

L’AAPPMA FERME SON BUREAU A SIZUN

Suite aux décisions gouvernementales liées à la crise du Coronavirus, le bureau de SIZUN est exceptionnellement fermé jusqu’à nouvel ordre et pour une période minimun de 15 jours.

Les cartes de pêche peuvent être réservées sur internet.

S’agissant de la délivrance des bagues saumons des informations complémentaires seront délivrées sur ce site suite aux  décisions qui seront prises au plan départemental.

PREMIER BILAN DE L’OUVERTURE

Après  6 mois copieusement pluvieux, les débits étaient forts, voir très forts pour cette ouverture 2O20.

Saumon ; à notre connaissance 1 seule capture déclarée en amont de Landivisiau + 1 beau mâle ravalé, bien entendu remis dans son élément et 1 casse lundi matin. Pour les jours à venir  nous espérons que les pêcheurs auront à coeur de se comporter de manière responsable en déclarant leur capture. La situation du saumon est suffisamment
préoccupante pour que chacun respecte la règlementation. Des informations seront délivrées concernant la délivrance des bagues compte tenu de la fermeture des magasins suite à la crise du COVID 19.

Truite en rivière ; peu d’infos à ce jour. Une ouverture très moyenne semble t’il sauf pour quelques fines gaules.

Lac du Drennec ; grosse affluence samedi, une centaine de pratiquants répartis sur le plan d’eau dont de nombreux moucheurs . Beaucoup de captures d’arcs en ciel ce qui est logique compte tenu de l’importance des lâchers réalisés et malgré la ponction des cormorans qui continuent à sévir. Une vingtaine de farios signalées en matinée et 
remises précautionneusement à l’eau essentiellement dans la gamme 3O – 35 cm .  Un peu moins bien qu’en 2O19.  Nous nous attendions à mieux
compte tenu des montées observées cet hiver sur les ruisseaux frayères.

Evolution à suivre.

UNE BELLE OPERATION

Samedi matin 3O volontaires (chasseurs de Sizun et pêcheurs) ont répondu à l’appel de l’AAPPMA pour une opération de plantations de feuillus sur 3 parcelles d’une surface de plus de 2 hectares – anciennement plantées en épicéas de sitka . Près de  1 OOO arbustes ont été plantés représentants six essences (chêne, châtaigniers, saules…..). Cette opération  s’inscrit dans le programme européen « trame verte et bleue » porté par la Maison de la Rivière qui se déroulera sur 3 années sur les parcelles propriété de l’association (1) . L’objectif étant d’améliorer la biodiversité (pose de nichoirs, suivi des populations de saumon et de truites, etc…)

L’avancement de ce programme fera l’objet d’informations régulières sur notre site.

(1) depuis  1977 l’AAPPMA a engagé une politique de maîtrise du foncier en fond de vallée. A ce jour un peu plus d’une centaine de parcelles réparties entre le barrage du Drennec et Plouédern bordent l’ELORN sur environ 15 kms pour une surface de plus de 4O hectares(propriétés de la fédérations des AAPPMA du Finistère comprises /secteur de Kerhamon)

Chantier des chasseurs

Le traditionnel chantier des chasseurs de Sizun aura lieu ce samedi 7 mars à 9h au lieu dit Kerangoff.

Il conviendra de se munir d’une bêche le thème du chantier étant le reboisement d’une parcelle en bordure de l’Elorn.

 

 

UNE ASSEMBLEE GENERALE BIEN SUIVIE

Une centaine de participants se sont retrouvés à SIZUN dimanche matin 1er mars dont de nombreux élus de la vallée (La Roche Maurice, Plouédern, Landivisiau, Sizun, Commana…) ainsi que le président du syndicat de bassin de l’ELORN et la présidente du Parc Naturel Régional d’Armorique. Les brigades de gendarmerie de Sizun et de Landerneau.

De nombreuses associations étaient également représentées. (Eau et Rivières de Bretagne, Bretagne Vivante, les président de la fédération des AAPPMA du Finistère,  de l’AAPPMA de Daoulas et environs, de l’association Mignonne Rivière Jolie, le Collectif Rochois…

Outre le Bilan annuel 2O19  et les actions classiques menées tout au long de l’année (Chantiers, suivis piscicoles, veille environnementale…) les perspectives 2O2O ont été présentées :

 -la nécessité  d’obtenir un véritable soutien des collectivités (syndicat de bassin communautés de communes) afin de disposer d’une équipe de terrain de  4 salariés (minium) à la hauteur de l’enjeu sur une rivière stratégique pour l’alimentation en eau de plus de 3OO OOO Finistériens. Comment admettre en effet que l’on puisse assurer un travail d’intérêt général sur 3OO kms de cours d’eau avec 2 emplois ? Combien de postes dans les communes pour assurer l’entretien des espaces verts.

-La poursuite de la mobilisation associative face au projet de méthaniseur et de l’extension d’un élevage bovin de 4OO têtes sur le ruisseau  du MOUGAU en amont immédiat du lac du Drennec.

-la mobilisation face à la dégradation des paysages en espace boisé classé dans la vallée de l’Elorn et ses affluents (voir également la multiplication des implantations  d’antennes relais…)

Parmi les gros « chantiers à venir » :

-la réalisation d’un document en faveur d’une charte d’itinéraire dans la vallée de l’ELORN (D 712 et D 3O axes routiers vitrine).

-la mise en oeuvre du programme européen « trame verte et bleue » porté par la Maison de la Rivière sur la centaines de parcelles propriétés de
l’AAPPMA.

-l’engagement d’un programme opérationnel sur le haut Bassin de la FLECHE dans le cadre d’un partenariat avec le Syndicat de bassin du Bas Léon.

Aucune réponse concrète n’a été apportée par les élus présents face à la problématique de l’entretien des cours d’eau ni face aux  menaces évoquées en cours de matinée (le projet de méthaniseur et l’extension de l’élevage à COMMANA, le non respect des règles en espace boisé classé, l’engagement de porter plainte en cas de pollutions récurrentes, etc…

Pour tout savoir sur le bilan 2O19 et les perspectives 2O2O, voir le rapport annuel de l’AG qui sera mis en ligne sous quelques jours.

A VOS CALENDRIERS

L’assemblée générale 2O19 se tiendra à SIZUN le dimanche 1er mars à 9 HOO, salle saint Ildut

Se munir de son permis de pêche de l’année écoulée.

A l’ordre du jour ;

Compte rendu d’activité 2O19

Rapport financier 2O2O

Votes

Perspectives 2O2O

Questions diverses.

A l’issue de la matinée tombola traditionnelle et pot de l’amitié.

Réunion annuelle d’information des pêcheurs de saumon, dimanche 8
mars à 9 H 3O, salle municipale LA ROCHE MAURICE.

 

 

FIN 2019 DEBUT 2020… EN FANFARE

Le programme du  chantier d’entretien des rives du dimanche 29 décembre a été modifié.  Motif ; samedi 28 décembre un  « citoyen » se rendant vraisemblablement à la déchetterie de PLOUEDERN a répandu « involontairement » et fort généreusement ses déchets, entre autre des milliers de « schips plastiques », tel le petit poucet tout au long des bas côtés de la route départementale au niveau de Pont ar Bled, puis sur la route communale au niveau du Forestic en direction du bourg.

Avant que ces milliers de confettis jaune fluo, sous l’action du vent,  ne se dispersent dans la nature environnante, l’équipe de Roland COAT est immédiatement intervenue.

Personne ne peut imaginer que le « citoyen » en question ne s’était pas aperçu de son généreux ensemencement… sauf à être victime d’une solide gueule de bois. Il est vrai que nous étions en période de fêtes !

 L’équipe (voir photo) en a profité pour ramasser tout ce qui traînait dans les fossés, pneus, packs de bière, etc .  Cette collecte matinale concernait à peine un linéaire de  5OO mètres ! On imagine le volume de déchets à ramasser de Landerneau à Landivisiau et jusqu’à Sizun.

Vous avez dit prise de conscience écologique !

 

LISIER ENCORE UNE

Samedi après midi 4 janvier,  le Morbic véhiculait une eau aux teintes bizzares, presque fluo. Après une investigation rapide nous avons rapidement trouvé l’origine : un éleveur avait cru bon ouvrir
momentanément sa fosse… qui menaçait de déborder.  Sans commentaire !

Le lisier s’est répandu durant quelques heures sur le pré en pente, situé en contrebas. Les sols étant saturés par la pluviométrie de ces derniers mois et en l’absence de talus (que l’on a pris soin d’araser consciencieusement voici quelques années) le ruissellement a rejoint un fossé longeant la route Sizun-Landerneau   en direction du Morbic. Nous avons appelé la brigade de gendarmerie de Landerneau qui s’est immédiatement rendue sur place.

Fort heureusement,  les forts débits ont permis une dilution du flot polluant ce qui ne veut évidemment pas dire que cette pollution a été sans conséquence sur le milieu.

Nous avons procédé à des prélèvements et attendons les résultats. L’AAPPMA   a  adressé un courrier aux autorités, les interrogeant entre autre sur les raisons  pour lesquelles le schéma d’alerte pollution départemental  n’a pas fonctionné de manière satisfaisante.

Il est heureux que les débits soutenus du moment ont bel et bien évité une nouvelle catastrophe car ce rejet, par débits faibles ou moyens, ce serait traduit par une mortalité de la faune piscicole dans le Morbic.

Combien de temps faudra t’il pour mettre un terme à ces pollutions à répétition que d’aucun voudrait passer sous silence et  que l’on ose  encore et toujours qualifier d’accidentelles !

Mais chut… ne sombrons pas dans l’agri bashing !

Affaire à suivre

PREMIERS BILANS 2019

Saumons ; 514 saumons comptés à la vidéo (48O en 2O18, 473 à 1368 depuis
2OO7).

Avec l’échappement qui reste à estimer par le comité scientifique, on peut considérer qu’au total ce sont 55O à 57O poissons qui ont remonté l’ELORN. 2O19 est donc en dessous de la moyenne, considérée sur la période 2OO7 – 2O19.

La population est composée d’environ 😯 saumons de printemps (en nette baisse par rapport aux années précédentes ) et de 434 castillons.

Si on estime les captures entre 5O et 7O poissons (PHM et 1HM confondus)  environ 5OO géniteurs étaient  potentiellement disponibles pour la reproduction 2O19. Hélas, comme en 2O18 il semble bien que nous ayions eu à déplorer une mortalité pré-reproduction. En effet, plusieurs poissons n’ayant pas frayé ont été retrouvés morts, ce qui  n’est évidemment pas une bonne nouvelle.

La pluviométrie continue d’octobre à janvier a rendu impossible l’inventaire des frayères. Il faudra donc attendre les résultats de l’inventaire IA (indice d’abondance) de septembre prochain pour être
fixé sur les résultats des pontes. Rappelons que les résultats des IA 2O19 ont été parmi les plus bas enregistrés depuis la mise en oeuvre de ce protocole de suivi des populations de juvéniles.

Tous ces chiffres seront analysés plus finement dans les semaines à venir.

2O19 : une année très médiocre pour les remontées de saumons, y compris dans les pays les plus privilégiés.

Truite ; Sur le bassin versant du lac du Drennec, le comptage des remontées des géniteurs fario à la trappe du MOUGAU a été perturbé par les crues à répétition. L’échappement a donc été conséquent, d’autant qu’en fin de campagne, nous nous sommes aperçus que les grilles de la cage étaient détériorées.  😯 poissons ont été comptés mais selon les observations que nous avons pu réaliser, entre deux crues, le nombre de géniteurs observés sur frayères suggère que ce chiffre serait  à multiplier par 3 (à noter = plusieurs frayères dans le ru de ST CADOU ce
qui est un bon signe qui confirme la tendance à la hausse de la population depuis deux ans dont des sujets de très belle taille). Les captures à la ligne confirment également cette heureuse tendance.

Les mesures que nous avons prises depuis deux ans pour tenter de protéger l’emblématique souche de truites sauvages du lac du Drennec (notamment le NO KILL) commencent à porter leur fruit. C’est une nouvelle très encourageante, espérons que cette évolution positive se poursuive dans le temps et que des installations agricoles polluantes ne viennent pas saccager le haut bassin de l’ELORN…. sur ce point 2O2O sera une année décisive .

L’arrêté préfectoral autorisant La régulation des grands cormorans sur le lac (1O oiseaux par an) a été attaqué par l’association Bretagne
Vivante (nous aurons l’occasion d’y revenir).

En rivière les échos de la saison écoulée sont corrects, il semble toutefois qu’il y ait eu nettement moins de grosses truites capturées, notamment dans la partie aval de l’ELORN.