L’AAPPMA RECRUTE

Poste à pourvoir : ANIMATEUR/ADMINISTRATIF –

Assurant la mise en œuvre de la politique de l’association sous la direction de son conseil d’administration et de son président, vos principales missions sont :

  • Participer à la préparation de l’assemblée générale : rapport d’activités, rapport financier de l’association
  • Suivre, organiser et participer aux chantiers d’entretien rivière
  • Assurer le suivi des échanges avec l’ensemble des partenaires privés et institutionnels
  • Assurer la saisie comptable en lien avec le trésorier et l’assistance d’un organisme comptable agréé
  • Assurer des missions de gardiennage et assurer le suivi des dossiers pollution
  • Formation de type animation nature avec si possible au moins 2 ans d’expérience dans le domaine de la pêche associative. Vous avez des connaissances comptables et des bases juridiques dans le domaine de l’environnement.
  • Pêcheur et militant, vous faites preuve de rigueur, de pragmatisme, vous avez de bonnes capacités d’adaptation, d’évolution ainsi qu’un esprit d’analyse.
  • Autonome, vous avez la faculté de travailler en mode multi-projets 
  • CDI avec période d’essai d’1 mois renouvelable une fois. Poste à pourvoir le 1er mars 2018
  • Rémunération : Convention collective Pêche loisir niveau 3 – échelon 2
  • Poste basé à SIZUN 29450

Merci d’envoyer votre candidature, CV et lettre de motivation à : 

AAPPMA ELORN Moulin de Vergraon 29450 SIZUN

Ou par mail à l’attention du Président : aappmaelorn@orange.fr

L’HEURE DES BILANS

Premier bilan des passages 2O17 à la station vidéo comptage de KERHAMON au 31 12 2O17 ; 619 SAUMONS  (473 à 1368  depuis la mise en service de la trappe avril 2OO7) dont 😯 poissons marqués (adipeuse moins).  La barre des 7OO poissons a donc été vraisemblablement atteinte avec les échappements. Sans être catastrophique c’est donc une saison à peine moyenne. 

Cette population se compose de 135 saumons de printemps (soit plus de 15O avec l’échappement et les captures aval + braconnage). On peut donc estimer que l’on reste à un niveau plancher mais dans la fourchette de la dernière décennie ce qui n’est pas si ma pour les migrateurs de plusieurs hivers de mer (PHM).

Par contre, la composante castillon est faible avec 484 poissons ce qui laisse présager une  montaison de printemps 2O18 médiocre. Espérons que ces prévisions soient démenties par les faits car après tout  avec le saumon on est pas à l’abri … d’une heureuse surprise.

Côté captures déclarées ; 35 saumons de printemps, 22 castillons soit 57 poissons. Un bilan sous estimé du fait de la non déclaration des captures par une certaine catégorie d’individus (notamment saumons de printemps car en réalité le quota a été atteint) A quand un contrôle sérieux sur la rivière et un meilleur suivi des « pêcheurs malfaisants » ?

 S’agissant des castillons /  nombreuses remises à l’eau par les moucheurs en fin de saison.

Au final les captures déclarées sont à multiplier par 2, soit environ une centaine de poissons, soit un prélèvement de l’ordre de 15 %, dont plus de 3O % sur la composante saumon de printemps.

ALOSE ; après une série d’années exceptionnelles, début des années 2OOO, la population d’aloses stagne à un niveau très médiocre depuis quelques saisons 28 passages en 2O17 (58 à 5O8/an depuis 2OO7)

TRUITE DE MER : 33 poissons comptés (5 à 62/an depuis 2OO7) l’ELORN n’a jamais été une rivière à truites de mer comme le sont les petits cours d’eau côtiers de la MANCHE (FLECHE, GUILLEC, HORN, etc…) toutefois ce chiffre est à considérer comme un  minimun du fait des échappements et de la confusion possible avec des grosses farios 

A noter un fort mouvement de belles TRUITES FARIO en fin de saison 2O17 (novembre décembre) ce qui est encourageant alors que l’espèce subit depuis quelques années une  prédation constante de la part du grand cormoran. Nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet sensible.

Tous ces chiffres sont provisoires et seront validés courant 2O18 par le comité scientifique de KERHAMON

LAC DU DRENNEC ; nette amélioration des montaisons à la trappe du MOUGAU, 16O géniteurs comptabilisés malgré un échappement vraisemblablement conséquent du fait des fortes eaux (91 en 2O16 sans échappement).  On peut estimer que 2OO géniteurs, dont quelques beaux spécimens (environ 2 KG) ont rejoint ce ruisseau frayère au cours du mois de décembre. Nous sommes encore loin des chiffres des années 9O (5OO à 11OO) mais un  « net mieux semble se faire sentir ».

Le groupe de travail DRENNEC a achevé son travail et un rapport conséquent (en imprimerie actuellement) sera rendu public d’ici à la fin du mois de janvier. L’objectif de ce travail rappelons le est de tenter d’améliorer la situation de la truite fario ainsi que de la gestion arc en ciel sur le lac. Une réunion spécifique sera organisée avant l’ouverture 2O18  pour tous les adhérents intéressés par le sujet.