APRES LA PLUIE… ENCORE LE BEAU TEMPS !

Les pluies salutaires de la mi juin n’ont désormais plus d’effet et les débits sont à nouveau en baisse. Le soutien d’étiage du lac du Drennec va passer de 300 à 400 litres/seconde le 1er juillet. La baisse du niveau dans le lac va donc s’accentuer dans les semaines à venir. De nouvelles pluies seraient les bienvenues.

Saumon : A ce jour, les montées de castillons sont en nette baisse par rapport à l’an dernier à la même époque mais il faudra attendre la prochaine grande marée pour être fixé sur la qualité de la saison estivale 2011. Il ne faut cependant pas trop rêver, il est peu probable que nous connaissions une montaison aussi conséquente que l’an dernier. A ce jour toujours quelques gros poissons en montaison. Compte tenu des débits, les conditions de pêche au saumon sont médiocres pour ne pas dire nulles.

Truite : les conditions météorologiques "en accordéon", coup de chaud, nuits fraîches… ne semblent être guère appréciées par dame fario. Les derniers coups de soir sont plutôt calmes.

UN SUPER CHANTIER !

Tout au long de la journée du 25 juin, plus de 50 volontaires se sont retrouvés dans la joie et la bonne humeur pour restaurer le parcours particulièrement encombré de BOSCORNOU.

 Une opération réussie dans un cadre de qualité. Quelques crues seront désormais nécessaires pour retrouver des fonds de gravillons. Courant juillet, deux ou trois opérations "du mardi après midi" seront organisées pour redresser les vestiges de l’ancien barrage et retrouver ainsi un bief plus profond.

MERCI A TOUS ! A ceux qui sont venus de loin et au "LOZERIEN" en vacances ! !

VIVE LA PLUIE !

Depuis une semaine il pleut régulièrement. Même si ces pluies ne sont pas très soutenues (hormis le dimanche 12/06) elles sont très bénéfiques. Après la crue du lundi 13, les débits ont certes rechuté mais ne sont toutefois pas redecendus trop bas. Cependant, il en faudra bien plus pour retrouver un niveau normal mais c’est déjà "çà de gagné".

Le comité de gestion du lac du Drennec s’est réuni et à priori, vu le déficit dans le plan d’eau, le soutien d’étiage se maintiendra encore quelque temps à 300 l/seconde. Les lâchers de cet été seront donc gérés , sauf été très pourri, avec parcimonie.

Saumon : durant le week end de la réouverture, 5 captures connues (dont 3 remises à l’eau). Sur le seul parcours mouche 3 captures + 2 casses ! Certains poissons, en rivière depuis mars, sont déjà bien rouges. Côté remontée 34 poissons la semaine passée (voir tableau) Les castillons sont à présent majoritaires. La migration des poissons de deux hivers de mer touche donc à sa fin et le bilan sera très positif, comparé aux 15 ou 20 dernières saisons.

Truites de mer : Nous en sommes à 12 au vidéo-comptage, c’est à dire dans une bonne moyenne. Bien évidemment c’est très peu mais rappelons que l’ELORN n’a jamais été une rivière à truites de mer réputée.

Aloses : 55 passages à ce jour, soit près de IO fois moins que voici à peine 3 ans. C’est semble t’il une tendance générale.

Truites : En rivière c’est moyen. Nous avons quelques témoignages de pêche correctes, sans plus. Les débits en hausse et une eau un peu teintée permettent de pêcher dans un décor plus agréable. Cependant, les températures en très nette baisse semblent calmer dame fario.

CHANTIER RIVIERE 25 JUIN

L’AAPPMA organise un grand chantier rivière le samedi 25 juin toute la journée (voir précédente ACTU pour le lieu de RDV).

Pour l’intendance du midi (repas) prévenez la permanence de l’AAPPMA (02 98 68 85 08) de votre présence.

L’Elorn compte sur vous ! ! !

REOUVERTURE SAUMON 2011

Les pluies tant attendues sont arrivées – environ 7 mm supplémentaires mercredi + 3 mm durant la nuit de jeudi – Il conviendra toutefois que cette pluviométrie bénie des Dieux se maintienne pour retrouver des débits corrects. Près de 4 mois de sécheresse ne s’effacent pas si facilement. Quoiqu’il en soit, la situation s’est nettement améliorée.

La réouverture saumon d’été c’est donc pour samedi. Pour le moment, la migration est assez timide par rapport à l’an dernier à la même époque. Nous basculons en effet sur le retour de castillons issu de la descente de smolts 2010 (voir notre actus du 17 mai dernier) et nous avons toutes les raisons de penser qu’il ne situera pas à l’excellent niveau 2010.

L’actuelle réouverture se caractérise par la présence d’une population de saumons de deux hivers de mer vraisemblablement sans équivalent depuis près de 20 ans. Raison de plus pour la protéger en vue des saisons futures ! (Espérons qu’un abruti de pollueur ne la massacre pas !) 

 

En effet, plus de 300 poissons ont remonté ce printemps (voir tableau). La taille de la plupart des poissons se situe donc au dessus de 70 cm, quelques individus se situant toutefois entre 65 et 70 cm (preuve que la limite à 70 cm ne "tient pas la route").

 

RAPPEL : A partir de 70 cm, tout poisson doit être remis à l’eau (faut il le préciser avec délicatesse !). Seuls les appâts artificiels avec hameçons simples sont autorisés sur le cours inférieur. A partir du parcours mouche, seule la mouche est autorisée. En cas d’infraction les sanctions tomberont.

 

Alose ; le déclin des remontées se confirme (voir tableau). Ceci n’empêche pas les voyous habituels de grappiner comme plusieurs pêcheurs ont pu le constater (traces de déchirures sur de nombreux poissons). Ces individus sans foi ni loi sont de véritables fléaux et nous avons obtenu l’organisation d’une nouvelle réunion avec le maire de LANDERNEAU et les services de police. Depuis plusieurs mois, nous travaillons également sur ce dossier avec la fédération des AAPPMA. Tant que ces délinquants ne seront pas exclus de toutes les AAPPMA nous n’obtiendrons pas de résultats probants. Nous travaillons donc dans cette direction avec la fédération des AAPPMA.

 

Truites ; en rivière, superbes pêches ces derniers jours, sauf hier mercredi, c’était en effet le calme plat.

 

Affaires diverses ; nous travaillons sur le dossier pollution du ruisseau de LOC EGUINER et ne manquerons pas d’informer nos adhérents et sympathisants de la suite de nos démarches.

 

Rappelons le grand chantier du samedi 25 juin à BOSCORNOU.

BONNE (pluie) ET MAUVAISE NOUVELLES (pollution)

Commençons par la bonne, très bonne nouvelle. Dimanche, dans la vallée de l’ELORN, il est tombé entre 40 et 50 mm de belle pluie bien grasse, drue mais sans excès. De l’or en barre. Superbe crue, sans excès non plus. Les saumons en ont profité pour poursuivre leur migration vers l’amont. Les débits vont certes retomber rapidement, vu le déficit, mais le spectre de la sécheresse est retardé pour deux semaines au moins, voir plus si la pluie continue.

 La pêche au saumon réouvrant samedi, les conditions risquent d’être bonnes et le risque d’accrocher un saumon de plus de 70 cm élevé. Ce sera d’autant "plus chaud" que les tricheurs ne vont pas manquer, à commencer par ceux qui font semblant de pêcher la truite ou tentent toujours de grappiner au premier flot de la marée à LANDERNEAU (généralement ce sont les mêmes délinquants)

Truite : lundi, en noyée comme en sèche, c’était le pied dans une rivière qui roulait des eaux couleur de thé.

 

GROSSE POLLUTION

Bien évidemment le tableau était trop beau et nous avons eu notre "grosse merde de service". La destruction totale d’un splendide affluent de l’ELORN (le ruisseau de LOC-EGUINER – classé NATURA 2000) bourré de truites où nous avons inventorié 49 frayères à saumon cet hiver ! Origine : de l’eau de lavage d’une porcherie. Une porcherie ultra moderne, équipée d’une station d’épuration "sursécurisée". Seuls 1 à 2 M3 d’eau de lavage seraient partis au fossé selon les dires de "l’éleveur-maire" (M. Henri BILLON, Maire de Loc-Eguiner) qui ne manque jamais d’humour… noir !

Compte tenu de la récurrence de ces ‘"accidents" sur le bassin versant – car on peut prédire à coup sûr que nos autorités vont conclure à l’accident – nous allons devoir engager une démarche lourde auprés des élus et administrations chargés de l’eau. Nous n’allons pas accepter que des kms de ruisseaux et de rivière soient ainsi anéantis au fil des semaines et des mois et laisser faire croire à l’opinion qu’il s’agit de simples accidents. Il en va de l’avenir de l’eau, des rivières, de la faune et de la flore aquatique. 

C’est quoi ce "modèle agricole breton" qui fait autant de dégâts, même équipé de systèmes d’épuration qui disfonctionnent les uns après les autres ? Faut il rappeler qu’outre la pollution des eaux douces nous devons également subir les marées vertes sur le littoral.

Messieurs et Mesdames les représentants et défenseurs du lobby agro industriel : à quand le prochain ruisseau, à quand la prochaine rivière "flingués" ? Ne pensez vous pas que la coupe est pleine et que tout CECI RISQUE DE TRES MAL FINIR?

NOUVELLE MENACE SUR L’ELORN ?

Le projet d’usine à gaz (sans jeux de mots) à la pointe du FINISTERE poursuit son bonhomme de chemin. La préfecture vient de faire savoir que l’appel d’offres pour ce projet de la région brestoise serait lancé à la mi-juin. Les candidats auront six mois pour remettre leur copie.

 Les associations et la population qui se sont déjà fortement mobilisés contre ce projet au cours des derniers mois ont donc désormais tout intérêt à récupérer un exemplaire de cet appel d’offres. Entre autre interrogation il convient en effet de savoir très vite si les besoins en eau déjà annoncés sont confirmés. A savoir entre 300 et 600 m3/heure, soit 90 à 180 litres seconde ! Pas une rivière du secteur ne peut supporter une telle ponction sans déséquilibre hydrobiologique lourd. Il est donc permis de se demander si une nouvelle fois l’ELORN (le plus important cours d’eau de la région) ne va pas subir cette ponction. Comme aucun esprit censé ne peut imaginer que l’on va utiliser de l’eau potable à partir de la station de PONT AR BLED (que l’on rejettera "réchauffée" dans le milieu) où les promotteurs de cette centrale pourront chercher "leur eau" ?

L’AAPPMA va une nouvelle fois intervenir auprès de la Commission Locale de l’eau et du syndicat de bassin, car il apparait que ce projet est de nature à impacter gravement les dispositions du SAGE ELORN approuvé le 15 06 2010, entre autre pour ce qui concerne le respect des débits réservés.

TOUJOURS LE REGIME SEC !

Malgré le changement de temps annoncé par Météo France le Finistère passe toujours à côté des pluies : quelques fines gouttes qui ne mouillent même pas la poussière. Les débits continuent à baisser et celà devient franchement inquiétant pour les semaines à venir. Dans ces conditions la pêche au saumon présentera de moins en moins d’intérêt au fil des jours.

 Truite : Si la réserve du lac du DRENNEC permettra la vie des poissons et même la pêche à la truite dans l’ELORN, nous sommes inquiets pour la survie des truites et en général de toute la faune piscicole sur certains affluents qui risquent d’être pratiquement asséchés d’ici un mois ou deux, notamment les ruisseaux torrentueux de la rive gauche (ruisseau de LOC EGUINER, ST JEAN, MORBIC… )

RECRUTEMENT SAISONNIER

Afin de palier aux congés annuels des salariés, l’AAPPMA recrute deux saisonniers pour le mois de juillet. Mission : entretien des cours d’eau.

Pour tout renseignement, vous pouvez prendre contact avec le directeur de l’association, Guy LE MAOUT au 02 98 68 85 08.

25 JUIN : APPEL AUX BONNES VOLONTES – CHANTIER RIVIERE

Nous confirmons l’organisation du grand chantier annuel, le samedi 25 juin, toute la journée, au lieu-dit BOSCORNOU. S’inscrire au siège de l’association pour prévoir l’intendance (repas, matériel…).

Chacun peut s’inscrire en fonction de ses disponibilités, soit de 9 H 00 à 12 H 00, ou de 14 H 00 à 17 H00. Le parcours à nettoyer se situe dans la réserve (à mi-chemin entre Landivisiau et Sizun) et constitue le dernier linéaire très encombré du cours moyen de l’ELORN. Une partie profonde (bief) se situe en amont, la zone très boisée, sur environ 250 mètres (voir photo), se situant plus en aval. Un secteur médian est en état. La restauration de cette partie de la rivière permettra de mettre en valeur un beau site de la vallée sur plus de 500 mètres.